Le Manuscrit de Bankipour

 

 

Le manuscrit coranique de Bankipour, en Inde, fut retrouvé au mois de juin 1912. Il est vieux d’au moins trois ou quatre siècles et appartenu jadis à un nawwâb avant d’atterrir sur l’étagère d’une librairie d’un riche musulman indien. L’historien et philologue anglais, William St. Clair Tisdall (m. 1928), se procura des photographies de ce manuscrit rédigé en langue persane ainsi qu'une copie en arabe, et traduisit les ajouts chiites au coran. Ses travaux parurent dans The Moslem World, vol. III, n°3, p.227-241, en juillet 1913. Il publia les deux sourates apocryphes an-Nourayn et al-Wilâyat ainsi que les passages se rapportant à la famille de Mahomet, et également quelques versets présentant des différences notables par rapport à la vulgate dite « Othmanienne ». C’est une traduction française partielle de ses travaux que nous vous proposons là, avec, toutefois, la mention entre parenthèses de la référence du verset dans le coran sunnite, afin que le lecteur puisse comparer de lui-même avec la version « originale ».

 

Sourate an-Nourayn

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

1. Ô vous qui croyez, croyez aux deux lumières que Nous avons fait descendre. Elles vous récitent Mes versets et vous avertissent du châtiment du grand Jour.
2. Deux lumières émanant l’une de l’autre, et Je suis l’audient et l’omniscient.
3. Ceux qui se lient fidèlement au pacte de Dieu et de son Messager au sujet de sa famille, possèderont le jardin des délices.
4. Et ceux qui ont mécru après qu’ils aient cru, qui ont rompu leur pacte et ce que l’apôtre avait conclu avec eux, seront jetés en enfer.
5. Ceux qui ont lésé leurs propres âmes et se sont rebellés contre le wasiyy (l’exécuteur testamentaire) du Messager, on fera boire à ces hommes de l’eau bouillante. Certes, c’est Dieu qui a éclairé les cieux et la terre avec tout ce qu’il a voulu, a choisi des anges et des messagers, puis a établi des gouverneurs croyants sur l’humanité, Dieu fait tout ce qu’il veut, pas de divinité à part lui, le clément, le miséricordieux.
6. Ceux qui furent avant eux, trompaient leurs messagers, Je les ai donc puni à cause de leur tromperie, mon châtiment est certes sévère et douloureux.
7. En réalité, Dieu a détruit les ‘Ad et les Thamûds à cause de ce qu’ils méritaient, et Il a fait d’eux un avertissement pour vous. Ne le craignez donc vous pas ?
8.  Et Pharaon, parce qu’il était réfractaire à l’égard de Moïse et d’Aaron, Je l’ai noyé lui et ceux qui le suivirent,
9. Cela devrait être un signe pour vous, mais la plupart d’entre vous sont injustes.
10. Dieu les rassemblera le jour de l’assemblée, et ils ne seront pas capables de répondre lorsqu’on les interrogera.
11. L’enfer sera leur lieu de refuge, et Dieu est certes l’omniscient, le sage.
12. Ô Messager, prêche mon admonition, afin qu’ils sachent.
13. Ils sont en effet égarés, ceux qui sont devenus renégats de Mes signes et de Mon commandement.
14. L’image de ceux qui se lient fidèlement à ton pacte est celle de la récompense du jardin des délices que je leur ai attribué.
15. Dieu est certainement le Seigneur de la miséricorde et d’une grande récompense,
16. Et ’Ali est des pieux.
17. Et Nous lui paierons certainement son dû le jour du jugement,
18. Indépendamment de quiconque lui fit du tort.
19. Nous l’avons honoré au-dessus de toute ta famille,
20. Car lui et sa descendance sont longanimes.
21. Et en réalité, leur ennemie est l’imâm des pécheurs.
22. Dis à ceux qui ont mécru après qu’ils aient cru : « vous avez recherché l’embellissement dans la vie présente, et vous étiez irréfléchi, vous avez oublié ce que Dieu et son Messager vous ont promis, et vous avez rompu les pactes après les avoir conclus ». En vérité, Nous t’avons fait le récit des nations de jadis qui te guide avec raison.
23. Ô Messager, nous avons fait descendre sur toi des signes évidents. Quiconque l’accomplit fidèlement (le pacte) est un croyant, et quiconque l’abandonne après toi, ils seront manifestes.
24. Détournes-toi donc d’eux, ce sont des renégats,
25. Nous les rassemblerons le jour où rien ne les comblera, lorsqu’ils n’auront plus de pitié.
26. Ils seront en enfer en un lieu d’où ils ne pourront s’échapper.
27. Exalte donc le nom de ton Seigneur, et sois du nombre des adorateurs.
28. Et Nous avons envoyé Moïse, et Aaron qui fut désigné comme son successeur, ils se rebellèrent alors contre Aaron. Sa patience fut admirable. Nous avons donc fait d’eux des singes et des porcs, et Nous les avons maudit jusqu’au jour où ils se relèveront [d’entre les morts].
29. Sois patient, donc, peut-être comprendront-ils clairement.
30. Et Nous t’avons donné le commandement, comme pour les messagers avant toi,
31. Et Nous t’avons désigné un wasiyy parmi eux, vers qui ils pourront se tourner.
32. Et quiconque se détourne de Mes décrets, vers Moi sera le retour. Ils jouiront de leur mécréance pendant peu de temps, tu n’as pas à t’inquiéter des briseurs de pacte.
33. Ô Messager, Nous avons conclu pour toi un accord sur la nuque d’entre ceux qui ont cru, accepte-le, et tu en seras reconnaissant.
34. ‘Ali est certes un adorateur la nuit et un fidèle. Il craint l’autre monde et espère la récompense de son Seigneur. Dis : « êtes-vous égaux [à lui], vous qui agissiez injustement ? » Et ils connaîtront Mon châtiment.
35. Il leur posera des colliers de fer autour du cou, et ils regretteront leurs actes.
36. Nous t’apportons la bonne nouvelle de sa descendance, les justes,
37. Ils ne s’opposeront pas à Mes décrets.
38. Sur eux seront mes bénédictions et ma clémence, en vie ou décédé, le jour où ils se relèveront [d’entre les morts].
39. Et ma colère sera sur ceux qui transgressent à leur encontre, ils sont vraiment devenu un peuple maléfique, qui se dépérit.
40. Et ceux qui ont marché, leur marche trouvera ma miséricorde, et ils seront en des lieux surélevés, en sûreté.
41. Louange à Dieu, le Seigneur des mondes.     


Sourate al-Wilâyat

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

1. Ô vous qui croyez, croyez au prophète et au waliyy [gouverneur], deux de ceux que Nous avons élevé, ils vous guideront vers une voie droite.
2. Un prophète et un waliyy émanent l’un de l’autre, et Je suis l’omniscient, le bien informé.
3. Vraiment, ceux qui se lient fidèlement au pacte de Dieu possèderont le jardin des délices.
4. Et ceux qui, quand nos versets leur sont récités, les traitent de mensonges,
5. Possèderont une place de choix en enfer, quand on leur annoncera le jour de la résurrection : « où sont les malfaiteurs qui traitèrent les messagers de menteurs ? »
6. Il n’a pas créé les messagers sans la vérité, et Dieu ne se manifesta à eux qu’au moment opportun.
7. Et glorifie par des louanges ton Seigneur, et ‘Ali est des témoins.

 

Sourate 2- al-Baqarah

56 (59). Ceux qui firent du tort à la famille de Mohammad, qui substituèrent une parole par une autre de celle qui leur fut dite, Il fit descendre du ciel un fléau sur ceux qui lésèrent la famille de Mohammad de leur dû, dans la mesure où ils agissaient avec iniquité.

 

Sourate 3- al-Imrân

5 (7). Nul n’en connaît l’interprétation à part Dieu, mais ceux qui sont bien enracinés dans la science savent, et disent : « nous y croyons, tout vient de notre Seigneur ».

30 (33). Certes, Dieu a élu Adam et Noé et la famille d'Abraham et la famille d'Imrân et la famille de Mohammad et sa descendance au-dessus de tout le monde.

99 (103). Et vous étiez a bord d’un abîme de feu, puis Mohammed et sa descendance* vous en a sauvé, l’un émanant de l’autre, et Dieu est audient, omniscient.

* Ma copie du manuscrit montre plusieurs cafouillages ici, cette traduction est par conséquent incertaine.

 

Sourate 4- an-Nisâ’

45 (42). Ce jour-là, ceux qui n'ont pas cru et ont résisté au Messager et lésé la famille de Mohammad de leur dû, préféreraient que la terre fût nivelée sur eux et vous ne cacherez rien à Dieu.

57 (54). Ou envient-ils aux gens ce que Dieu leur a donné de par Sa grâce ? Or, Nous avons donné à la famille d'Abraham et la famille d’Imrân et la famille de Mohammad l’Écriture et la sagesse, et Nous leur avons donné un immense royaume.

82 (59). Ô vous qui croyez ! Obéissez à Dieu et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement, la famille de Mohammad. Puis, si vous vous disputez sur quoi que ce soit, référez-en à Dieu et au Messager, si vous croyez en Dieu et au jour dernier. Ce sera bien mieux et d’un meilleur jugement.

88 (65). Non, par ton Seigneur ! Ils ne croiront pas aussi longtemps qu'ils ne t'auront, Mohammad, et la famille de Mohammad*, demandé de juger sur quoi portent leurs disputes, et ils ne trouveront plus ensuite de gêne à l’égard de ce que tu auras décidé et ils se soumettront totalement.

* C’est évidemment une lecture erronée du copiste.

166, 167 (168, 169). Ceux qui ne croient pas et ont lésé la famille de Mohamad de leur dû, Dieu n'est nullement disposé à leur pardonner, ni à les guider sauf vers le chemin de l'enfer où ils demeureront éternellement.

28 (24). Celles (des femmes) dont vous avez tiré jouissance jusqu’à un terme prescrit, donnez-leur leur douaire comme imposition.

 

Sourate 5- al-Mâ’idah

71 (67). Ô Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur, certes, ‘Ali est le prince des croyants. Si tu ne le faisais pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message. Et Dieu te protégera des gens. Vraiment, Dieu ne guide pas les gens mécréants.

 

Sourate 6- al-An’âm

45 (45). Ainsi furent exterminé ceux qui lésèrent la famille de Mohammad de son dû, et louange à Dieu, le Seigneur des mondes !

71. Prophète ! Transmets ce qui t’a été descendu de la part de ton Seigneur, c’est-à-dire qu’Ali est le prince des croyants. Et Dieu suffit aux croyants dans la contestation à propos d’Ali. Et Dieu est Tout-puissant, glorieux.

 

Sourate 8- al-Anfâl

27 (27). Ô vous qui croyez ! Ne trahissez pas Dieu et le Messager, et ne trahissez pas sciemment vos engagements avec la famille de Mohammad.

 

Sourate 9- at-Tawbah

40 (40). Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon : « malheur à toi, ne t'afflige pas, car Dieu est avec nous ».

 

Sourate 13- ar-Ra’d

8 (7). Tu n’es qu’un avertisseur, et ‘Ali est le guide de tous les peuples.
(Tafsir Gadhîrouni : « tu n’es qu’un avertisseur pour les gens, et ‘Ali est le guide de tous les peuples »)

 

Sourate 17- al-Isra

76 (73). Et en vérité, ils ont failli te détourner de ce que Nous t'avions inspiré au sujet d’Ali, pour que tu forges quelqu’autre chose contre Nous.

84 (82).  Et Nous avons fait descendre du coran ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu'accroître la perdition de ceux qui ont lésé la famille de Mohammad.

 

Sourate 18- al-Kahf

28 (29). Dis : « la vérité vient de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie ». Nous avons certes préparé, pour ceux qui ont lésé la famille de Mohammad de leur dû, un feu dont la fumée les encerclera.

 

Sourate 21- al-Anbiyâ

3 (3). Leurs coeurs sont distraits, et ils chuchotent des conversations secrètes, ceux qui ont lésé la famille de Mohammad de leur dû : « qu’est celui-ci sinon un homme comme vous ? »

 

Sourate 26- ach-Chou’arâ

33 (33). Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier, cherchent l’abstinence à travers le mariage temporaire (mout’ah) jusqu'à ce que Dieu les enrichisse de Sa grâce.

214 (214). Et avertis les gens qui te sont les plus proches et ta famille purifiée.

228 (227). Ceux qui ont lésé la famille de Mohammad sauront quels bouleversements les bouleverseront.

 

Sourate 34- Sabâ

13 (14). Quand il s'écroula, les hommes s’aperçurent que si les djinns savaient ce qui est caché, ils ne demeureraient pas dans le supplice humiliant. Quand il s’écroula, il fut manifeste aux djinns que s’ils connaissaient…

 

Sourate 36

45 (45). Et quand on leur dit : « craignez ce qu'il y a devant vous et ce qu'il y a derrière vous à cause des tâghouts, et ne les recherchez pas dans la vie présente, afin que vous ayez miséricorde.

 

Sourate 37

130 (130). Paix sur la famille de Yâ Sîn.

 

Sourate 42

11, 12, 44 (13). Il vous a prescrit, de la religion de la famille de Mohammad, ce qu'Il avait enjoint à Noé et ce que Nous t'avons inspiré, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus et à Ismaël et à Jacob : « observez la religion de la famille de Mohammad, et ne vous en éloignez pas : soyez une communauté. Combien est-ce insupportable aux polythéistes. Quiconque devient associateur par une quelconque faveur, alors Nous le convoquerons à cause de cette faveur ». Ceux qui ont cru disent : « les perdants sont certes ceux qui ont perdu leurs âmes et leurs familles le jour de la résurrection ». N’est-ce pas ceux qui firent du tort à la famille de Mohammad dans le supplice de l’enfer ? Dieu élit qui Il veut, et quiconque revient (se repent), Il le guidera.

 

Sourate 43

38 (39). Et cela ne vous profitera pas ce jour-là, depuis que vous avez lésé la famille de Mohammad de leur dû,  que vous soyez associés dans le châtiment.

 

Sourate 45

28 (29). Voilà Notre Livre et Mohammad et les gens de sa Maison vous disent la vérité. Vraiment, Nous écrivions ce que vous faisiez.

 

Sourate 49

7 (7). Et ce que le Messager vous a apporté, acceptez-le donc, et ce qu’il vous a interdit, abstenez-vous en, et craignez Dieu en ne trompant pas Mohammad. Dieu est certes dur en châtiment.

 

Sourate 52

47 (47). En vérité, pour ceux qui ont lésé la famille de Mohammad de leur dû, il y aura un châtiment en dehors de cela. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas.

 

Sourate 72

26, 27 (26, 27). Il connaît le mystère, Il ne dévoilera Son mystère à personne, sauf à un Messager ou un Imâm ou un wasiyy qu’il agrée.

 

Sourate 89

27-30 (27-30). Ô toi, âme apaisée par Mohammed et la famille de Mohammed, retourne vers ton Seigneur, satisfaite de Sa tutelle, le satisfaisant avec mérite*, entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon paradis.

* Ma copie du manuscrit possède « avec la poussière ».

 

Sourate 97

4 (4). Durant celle-ci descendent les Anges et l'Esprit, avec la permission de leur Seigneur, sur Mohammed et sa famille, pour tout ordre.

 

Sourate 108

3 (3). En vérité, ‘Âs ibn Wâbil, ton ennemi, est sans postérité.

 

 

 

Retour Accueil