Sahih Moslim

 

 

 

Le livre des menstruations (kitâb al-hayd)

293 - ‘Aicha a rapporté :
Quand l’une d’entre nous avait ses menstrues, le Messager de Dieu lui demandait de porter un izâr, puis il avait un rapport sexuel avec elle.

293-2 - ‘Aicha a rapporté :
Quand l’une d’entre nous avait ses menstrues, le Messager de Dieu lui demandait de porter un izâr durant le temps où le sang menstruel coulait, et ensuite il avait un rapport sexuel avec elle. Et elle (‘Aicha) a observé : qui d’entre nous peut contrôler son désir mieux que le Messager de Dieu ?

294 - Maymouna a rapporté :
Le Messager de Dieu avait des rapports sexuels avec ses femmes tandis qu’elles portaient un izâr lorsqu’elles avaient leurs menstrues.

295 - Kourayb, l’esclave affranchi d’Ibn ‘Abbâs a rapporté :
J’ai entendu dire de Maymouna, la femme du prophète : « le Messager de Dieu se couchait avec moi quand j’avais mes menstrues, et il y avait un vêtement entre lui et moi ».

296 - Oumm Salama a rapporté :
Tandis que j’étais couché avec le Messager de Dieu sous une couverture, j’ai eu mes menstrues. Je me suis enfui  et j’ai enfilé les vêtements pour les menstruations. Le Messager de Dieu a dit : « as-tu tes menstrues ? » J’ai répondu : « oui ». Il m’appela et je me suis couché. Et elle a dit : nous nettoyions moi et le Messager de Dieu nos impuretés en utilisant le même vase d’eau.

297 - ‘Aicha a rapporté
Quand le prophète était en retraite spirituelle, il inclinait sa tête vers moi, et je peignais ses cheveux. Il ne rentrait à la maison que pour satisfaire ses besoins d’homme.

297-2 - ‘Amra la fille d’Abd ar-Rahman a rapporté :
‘Aicha, la femme du prophète, a dit : « lorsque j’étais en retraite spirituelle, je ne rentrais à la maison que pour satisfaire un besoin, et pendant que je passais, je m’inquiétais de la santé des malades. Et quand le Messager de Dieu était en retraite spirituelle, il sortait sa tête de la mosquée en ma direction, et je peignais ses cheveux, et il ne rentrait à la maison que pour satisfaire un besoin, aussi longtemps qu’il était en retraite spirituelle ». Et Ibn Rumh a dit : « aussi longtemps qu’ils observaient la retraite spirituelle ».

297-3 – ‘Aicha, la femme du prophète, a rapporté :
Le Messager de Dieu sortait sa tête de la mosquée, qui était à proximité, en ma direction, et je la lavais alors que j’avais mes menstrues.

297-4 – ‘Aicha a rapporté :
Le Messager de Dieu inclinait sa tête vers moi alors que j’étais dans mes appartements, et je la peignais tandis que j’avais mes menstrues.

297-5 – ‘Aicha a rapporté :
Je lavais la tête du Messager de Dieu tandis que j’avais mes menstrues.

298 - ‘Aicha a rapporté :
Le Messager de Dieu m’a dit : « apporte-moi la carpette de la mosquée ». J’ai répondu : « j’ai mes menstrues ». Il a dit : « tes menstrues ne sont pas dans tes mains ».

298-2 - ‘Aicha a rapporté :
Le Messager de Dieu m’a ordonné de lui rapporter la carpette de la mosquée. J’ai dis : « j’ai mes menstrues ». Il a répondu : « va me chercher cela, les menstrues ne sont pas dans tes mains ».

299 – Abou Horayra a rapporté :
Tandis que le Messager de Dieu était à la mosquée, il dit : « Ô ‘Aicha, apporte-moi cet habit ». Elle a dit : « j’ai mes menstrues ». Il a répondu : « tes menstrues ne sont pas dans tes mains ». Et donc, elle est allée le lui chercher.

300 - ‘Aicha a rapporté : « lorsque je buvais quand j’avais mes menstrues, je la passais (la tasse) au prophète, et il posait sa bouche où j’avais posé la mienne, et il buvait. Et je mangeais de la viande sur un os quand j’avais mes menstrues, et je le passais au prophète et il posait sa bouche où j’avais posé la mienne ». Zouhayr n’a pas mentionné la boisson.

301 – ‘Aicha a rapporté :
Le Messager de Dieu s’allongeait sur mes genoux quand j’avais mes menstrues, et il récitait le coran.

302 - Anas a rapporté :
Chez les juifs, quand une femme avait ses menstrues, ils ne dînaient pas avec elle, et n’avaient pas de rapport sexuel avec elles dans leurs maisons. Alors les compagnons du prophète ont interrogé le prophète, et Dieu a révélé : « et ils t’interrogent sur la menstruation des femmes. Dis : c’est un mal. Éloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues » (2.222). Le Messager de Dieu a dit : « faites ce que vous voulez à l’exception de la copulation ». Les juifs ont entendu cela et ont dit : « que cherche cet homme-là ? Il s’oppose à nous dans toute nos affaires ». Usayd bin Houdayr et ‘Abbâd bin Bichr sont arrivés et ont dit : « Ô Messager de Dieu, les juifs disent telles et telles choses. Donc évitons d’avoir des rapports sexuels ». Le visage du Messager de Dieu changea soudainement d’expression, si bien que nous pensions qu’il s’était fâché contre ces deux hommes. Mais quand ils sont sortis, le prophète les a fait appeler et leur a offert à boire du lait en guise de présent. Ils ont su ainsi qu’il n’était pas en colère contre eux.

303 – ‘Ali a rapporté :
J’avais souvent des éjaculations et je m’abstenais d’en parler au prophète par pudeur en raison de sa fille. J’ai donc chargé al-Miqdâd bin al-Asad de lui poser la question. Il a répondu : « qu’il lave sa verge et fasse les ablutions ».

303-2 – ‘Ali a rapporté :
J’avais honte d’interroger le prophète à propos du liquide prostatique à cause de Fatima. J’ai donc chargé al-Miqdâd de lui demander. Il a répondu : « qu’il fasse les ablutions ».

303-3 – Ibn ‘Abbâs a rapporté qu’Ali bin Abi Tâlib a dit :
Nous avons envoyé al-Miqdâd bin al-Asad au Messager de Dieu afin de lui demander ce qui doit être fait à propos du liquide prostatique qui sort de l’homme et comment le traiter. Le Messager de Dieu a répondu : « fais les ablutions et lave ta verge ».

304 – ‘Ibn ‘Abbâs a rapporté :
Le prophète s’est levé la nuit, il a satisfait son besoin, puis il a lavé son visage et ses mains avant de retourner se coucher.

305 – ‘Aicha a rapporté :
À chaque fois que le Messager de Dieu voulait dormir après une impureté, il faisait les ablutions comme pour la prière avant d’aller dormir.

305-2 – ‘Aicha a rapporté :
À chaque fois que le Messager de Dieu avait une impureté et souhaitait manger ou dormir, il faisait les ablutions de la prière.
Mohammad bin al-Mouthanna et Ibn Bachâr nous ont informés : Mohammad bin Ja’far nous a informé : et ‘Abdullah bin Mou’âdh nous a informés que son père a dit : ce hadith a été transmis par Chou’ba avec la même chaîne de transmetteurs. Ibn al-Mouthanna a dit : al-Hakam nous a informés qu’il a entendu Ibrahim rapporté cela.

306 – Ibn ‘Omar a rapporté :
‘Omar a dit : « Ô Messager de Dieu, est-ce qu’il est permit à l’un d’entre nous de dormir en état d’impureté ? » Il a répondu : « oui, après avoir fait les ablutions ».

306-2 – Ibn ‘Omar a rapporté :
‘Omar a demandé au prophète : « nous est-il licite de dormir en état d’impureté ? » Il a répondu : « oui, vous devrez faire les ablutions avant de dormir, et si vous le voulez, prenez un bain ».

306-3 – Ibn ‘Omar a rapporté :
‘Omar bin al-Khattâb a dit au Messager de Dieu qu’il était devenu impur durant la nuit. Le Messager de Dieu lui a répondu : « fais les ablutions, lave ta verge, et ensuite retourne te coucher ».

307 – ‘Abdullah bin Abi Qays a rapporté :
J’ai interrogé ‘Aicha au sujet de la prière de witr du Messager de Dieu et j’ai mentionné un hadith, puis je dis : « que faisait-il ne cas d’impureté ? Prenait-il un bain avant d’aller dormir ou allait-il dormir avant de prendre un bain ? » Elle a répondu : « les deux. Parfois, il prenait un bain avant d’aller dormir et d’autres fois, il faisait seulement les ablutions avant de se mettre au lit ». J’ai dis : « gloire à Dieu qui a rendu les choses faciles ».
Ce hadith a été transmis avec la même chaîne de transmetteurs par Mou’âwiya bin Sâlih, de Zouhayr bin Harb, ‘Abd ar-Rahman bin Mahdi, Hâroun bin Sa’id al-Ayli et Ibn Wahb.

308 – Abi Sa’id al-Khoudri a rapporté :
Le Messager de Dieu a dit : « quiconque parmi vous qui a eut un rapport sexuel avec sa femme et désire recommencer, devra faire les ablutions ».
Dans le hadith transmis par Abou Bakr : « entre les deux, il devrait y avoir une ablution », ou il a dit : « quand il pense recommencer ».

309 – Anas a rapporté :
Le prophète avait des rapports sexuels avec ses femmes en ne faisant qu’un seul bain.

310 – Anas bin Mâlik a rapporté :
Oumm Soulaym, qui était la grand-mère d’Ishaq, est passé voir le Messager de Dieu, en présence d’Aicha, et lui dit : « Ô Messager de Dieu, les femmes voit ce qu’un homme voit dans un rêve et elles ressentent ce qu’un homme ressent ». ‘Aicha a dit : « Ô Oumm Soulaym, tu apportes la honte sur les femmes, que ta main droite soit levée ». Il a dit à ‘Aicha : « que ta main droite soit levée », puis il dit : « bien, Ô Oumm Soulaym, elle doit prendre un bain si elle voit cela ».

311 - Anas bin Mâlik a rapporté qu’Oumm Soulaym a rapporté qu’elle a interrogé le prophète de Dieu au sujet d’une femme qui voit dans un rêve ce qu’un homme voit. Le Messager de Dieu a dit : « dans le cas où une femme voit cela, elle doit prendre un bain ». Oumm Soulaym a dit : « j’étais gêné par cela et j’ai dis : « est-ce que cela arrive ? » Le prophète de Dieu a répondu : « oui, sinon d’où viendrait les similitudes ? L’eau de l’homme est épaisse et blanche et l’eau de la femme est liquide et jaunâtre, donc quand l’un des deux jaillit en premier, la ressemblance vient de là.

312 - Anas bin Mâlik a rapporté :
Une femme a interrogé le Messager de Dieu au sujet d’une femme qui voit dans son rêve ce qu’un homme voit dans ses rêves. Il a répondu : « si elle voit ce qu’un homme voit, elle doit se laver ».

314 - ‘Aicha a rapporté :
Une femme est allé voir le Messager de Dieu et lui a demandé : « est-ce qu’une femme doit se laver lorsqu’elle fait un rêve érotique et voit le liquide ? » Il a répondu : « oui ». ‘Aicha lui a dit : « que ta droite soit levée », et elle l’offensa. Elle a rapporté : le Messager de Dieu a dit : « laisse-la tranquille. D’où viennent les similitudes si ce n’est par le fait que l’eau de la femme prédomine celle de l’homme, alors l’enfant ressemblera à son oncle maternel, et quand l’eau de l’homme prédomine sur celle de la femme, l’enfant ressemble alors à son oncle paternel ».

316 - ‘Aicha a rapporté :
Quand le Messager de Dieu prenait un bain à cause de l’impureté, il lavait d’abord ses mains. Il versait de l’eau avec sa main droite sur sa main gauche et lavait ses parties intimes. Il faisait ensuite les ablutions comme pour la prière. Puis, il prit de l’eau, y plongeait ses doigts, et se passait la main dans les cheveux. Et quand il considérait que c’était correctement mouillé, il versait trois fois avec ses mains de l’eau sur sa tête, puis il se versait de l’eau sur le corps et enfin il se lavait les pieds.
Cet hadith est rapporté par Abou Kourayb, Ibn Noumayr, ‘Ali bin Moushir, ‘Ali bin Houjr, Jarîr, Zouhayr bin Harb et Qoutayba bin Sa’id, sur l’autorité d’Hichâm, avec la même chaîne de transmetteurs, mais dans leur récit ne figurait pas les mots : « il se lavait les pieds ». ‘Aicha a rapporté du père d’Hichâm, d’Hichâm, de Wakî’, d’Abou Bakr bin Abi Cahyba, que quand le prophète prenait un bain à cause de son impureté, il commençait par se laver les mains trois fois. Puis le reste du hadith a été transmis par Abi Mou’âwiya mais il n’y a aucune mention du lavement des pieds.

316-2 - ‘Aicha a rapporté :
Quand le Messager de Dieu prenait un bain à cause de l’impureté, il commençait d’abord par se laver les mains avant de les plonger dans le bassin, puis il faisait les ablutions comme pour la prière.

317 – Maymouna a rapporté :
On a donné au prophète de Dieu une serviette, mais il ne s’essuya pas avec. Il faisait comme cela avec l’eau, c’est-à-dire qu’il se secouait. 

318 – ‘Aicha a rapporté :
Quand le Messager de Dieu prenait un bain en raison de l’impureté, il demandait un vase et y puisait de l’eau avec ses mains, il lavait d’abord le côté droit de sa tête, puis le côté gauche, et ensuite il prenait dans ses mains (de l’eau) et la déversait sur sa tête. 

319 – ‘Aicha a rapporté :
Le Messager de Dieu se lavait avec de l’eau d’un vase en raison de l’impureté.

321 – ‘Aicha a rapporté :
Quand le Messager de Dieu prenait un bain, il commençait par la main droite. Il versait de l’eau dessus et la lavait. Puis il versait de l’eau sur l’impureté de sa main droite et la lavait avec sa main gauche. Et après s’en être débarrassé, il versait de l’eau sur sa tête. ‘Aicha a dit : « moi et le Messager de Dieu se lavions dans le même vase après l’impureté.

321-2 – ‘Aicha a rapporté :
Le prophète de Dieu se lavait dans le même vase qui contenait trois amdâd d’eau ou à peu près.

321-3 - ‘Aicha a rapporté :
Moi et le Messager de Dieu se lavions dans le même vase et nos mains plongeaient à tour de rôle dedans, alors que nous étions en état d’impureté.

321-4 - ‘Aicha a rapporté :
Moi et le Messager de Dieu se lavions dans un seul vase qui était placé entre lui et moi, et il me devançait, alors je disais : « laisses en moi, laisses en moi ». Elle a dit qu’ils étaient en état d’impureté.

322 – Ibn ‘Abbâs a dit :
Maymouna m’a rapporté qu’elle et le prophète de Dieu se lavaient dans un seul vase.

323 – Ibn ‘Abbâs a rapporté :
Le Messager de Dieu se lavait avec l’eau laissée par Maymouna.

324 – Oumm Salama a dit qu’elle et le Messager de Dieu se lavait de l’impureté dans un même vase.

325 – Anas a rapporté que le Messager de Dieu se lavait avec cinq makâki d’eau et faisait ses ablutions avec un seul makouk. Et Ibn Mouthanna a dit : « avec cinq makâkiyya ». Et Ibn Mou’âdh a rapporté d’Abdullah bin ‘Abdullah qu’il n’a pas fait mention d’Ibn Jabr.

325-2 – Anas a rapporté :
Le prophète de Dieu faisait ses ablutions avec un moudd, et se lavait avec un sâ’ jusqu’à cinq amdâd.

326 – Safina a rapporté :
Le Messager de Dieu se lavait de son impureté avec un sâ’ d’eau, et faisait ses ablutions avec un moudd.

326-2 – Safina a rapporté qu’Abou Bakr, le compagnon du Messager de Dieu, a dit : « le Messager de Dieu se lavait avec un sâ’ d’eau et faisait les ablutions avec un moudd ». Et dans cet hadith rapporté par Ibn Houjr : « un moudd suffisait pour ses ablutions », et il a dit qu’il était vieux et c’est pour cette raison qu’il ne pouvait pas compté sur lui au sujet de cette tradition.

327 – Jabayr bin Mout’im a rapporté :
Les gens se sont disputés en présence du Messager de Dieu au sujet du lavement. Certains ont dit : « nous lavons notre tête comme ceci ». Le Messager de Dieu a dit : « quant à moi, je verse trois fois de l’eau avec mes mains sur ma tête ».

327-2 – Jabayr bin Mout’im a rapporté qu’on parlait du lavement en raison de l’impureté devant le Messager de Dieu. Il a dit : « je verse de l’eau sur ma tête trois fois ».

374 – Ibn ‘Abbâs a rapporté :
Le prophète est sorti des toilettes, et on lui a présenté de la nourriture, et les gens lui ont rappelé de faire les petites ablutions (al-woudou’) mais il a dit : « suis-je sur le point de dire la prière que je devrais faire les ablutions ? »

374-2 – Ibn ‘Abbâs a rapporté :
Nous étions avec le prophète et il venait de déféquer. On lui a présenté de la nourriture. On lui a dit : « ne fais-tu pas les ablutions ? » Il a répondu : « pourquoi devrais-je faire les ablutions, suis-je sur le point de dire la prière ? »

374-3 – Ibn ‘Abbâs a rapporté :
Le Messager de Dieu est allé déféquer et quand il est revenu, on lui a présenté de la nourriture. On lui a dit : « Ô Messager de Dieu, ne fais-tu pas les ablutions ? » Il a répondu : « pourquoi ? Suis-je sur le point de dire la prière ? »

374-4 – Ibn ‘Abbâs a rapporté :
Le prophète est sorti des toilettes après avoir déféqué, et on lui a présenté de la nourriture, et il en a pris, et n’avait pas touché d’eau.
Dans une autre narration transmise par Sa’îd bin al-Houwayrith : on a dit au prophète qu’il n’avait pas fait ses ablutions. Il a répondu : « je n’ai pas l’intention de dire la prière, pourquoi devrais-je faire les ablutions ? »

 

 

Retour Accueil