Le Livre des Expéditions

 

 

 

Le livre des expéditions (kitâb al-maghazi) est l’œuvre du célèbre historien Mohammed bin ‘Omar al-Wâqidi, décédé en 823, et aujourd’hui enterré dans le cimetière de Khayzourân à Baghdad. C’est la plus ancienne biographie après celle d’Ibn Ishaq (m. 767). L’ouvrage se concentre sur les expéditions et les batailles engagées par le Prophète et ses compagnons. Al-Wâqidi enrichit la littérature des expéditions et compléta, en quelque sorte, les travaux de son prédécesseur Ibn Ishaq. L’authenticité de certaines traditions rapportées par al-Wâqidi est discutée parmi les oulémas, certains accusèrent l’historien d’être un menteur et un forgeur de hadiths, « Ahmad bin Hanbal a dit : c’est un menteur . […] Ibn Ma’in a dit : il n’est pas de confiance. […] Al-Boukhâri et Abou Hâtim ont dit : délaissé. […] An-Nasâ’i : fragilise le hadith. […] Abou Ghalib ibn bint Mo’âwiyya bin ‘Amr a dit : j’ai entendu Ibn al-Madîni dire : al-Wâqidi affaiblit le hadith » (Mîzân al-I’tidâl fi Naqd ar-Rijâl, Mohammed bin Ahmad bin ‘Othmân adh-Dhahabi, volume 6, p.273, Dâr al-Kotob al-‘Ilmiyya, 1995) ; alors que d’autres savants lui accordèrent leur confiance, tels que Ibn Kathîr (m. 1373) qui écrit : « al-Waqidi a quelques ajouts acceptés et il est souvent concerté en histoire, il est l’un des grands leaders dans ce domaine, il est digne de confiance et généreux » (Al-Bidâya wa-n-Nihâya, volume 4, p.580, Dâr ‘Âlam al-Kotob, 2003). Ibn Hajar al-‘Asqalâni (m. 1448) a dit à son sujet : « il est accepté dans les récits des batailles selon nos compagnons et Allah sait mieux » (Talkhîs al-Habîr, volume 2, p.554, Moussassa Qortoba, 1995) ; le mouhaddith se réfère des centaines de fois à l’historien dans son livre al-Isaba fi Tamyiz as-Sahaba. L’imam adh-Dhahabi (m. 1348) a un point de vue plus tranché sur la question puisqu’il dit : « il a recueilli, assemblé et mélangé le faible avec le fort, les cailloux avec les pierres précieuses, ils l’ont donc ignoré pour cette raison, mais malgré cela, il ne peut pas être exclu de la littérature des expéditions et de la vie des compagnons » (Siyar A’lâm an-Noubalâ’, volume 9, p.454-455, Moussassa ar-Risâla, 2001), puis il s’en prend plus loin aux adversaires d’al-Wâqidi : « il a été décidé qu’al-Wâqidi est faible, mais il est nécessaire en ce qui concerne les expéditions et l’histoire, et nous avons mentionné ce qu’il a rapporté sans l’utiliser comme argument, mais pour ce qui est de la jurisprudence il ne devrait pas être mentionné. Ces six livres, et le Mosnad Ahmad, et généralement ceux qui ont collecté les jugements, nous les voyons rapporter des traditions venant de transmetteurs faibles et même de transmetteurs délaissés, mais malgré cela, ils n’ont rien mentionné de Mohammad bin ‘Omar, alors que selon moi, en dépit de ses défauts, ses récits et ses traditions devraient être écrites et rapportées parce que je ne l’accuse pas d’avoir inventé des hadiths et il y a de l’exagération dans les dires de ceux qui l’ont ignoré » (Siyar A’lâm an-Noubalâ’, volume 9, p.469, Moussassa ar-Risâla, 2001). Adh-Dhahabi a cité au fil de son ouvrage de nombreux savants ayant une opinion positive d’al-Wâqidi afin d’appuyer son argumentation.

 

L’expédition de Hamza bin ‘Abd al-Mouttalib

L’expédition d’Obayda bin al-Hârith vers Râbigh

L’expédition de Sa’d bin Abi Waqqâs

Le raid d’al-Abwâ’

Le raid de Bouwât

Le raid du premier Badr

Le raid de Dhu-l-‘Uchayra

L’expédition de Nakhla

Le raid contre les Bani Soulaym à Bouhrân dans la région d’al-Four’

L’expédition d’al-Qarada

Un rapport des tués parmi les musulmans à Ohod

Le nom des tués parmi les polythéistes

Le raid de Doumat al-Jandal

Le partage du butin et sa vente

L’expédition menée par le commandant Abou ‘Obayda vers Dhu-l-Qassa

L’expédition de Zayd bin Hâritha vers Oumm Qirfa

Le Raid de Khaybar

Le Raid d’Honayn

La Marche du Prophète vers al-Ji’irâna

L’expédition d’Ali bin Abi Tâlib vers al-Fouls

 

 

 

Retour Accueil